Écrire pour union libre

Le Guide du parfait petit Union-libriste

Mode d’emploi sympathique pour la rédaction des articles

Le journal étudiant Union libre se distingue par son esprit critique, son ouverture d’esprit et la totale absence de ligne éditoriale. Tout article doit généralement avoir un contenu politique ou juridique, ou à tout le moins se rapporter de près ou de loin à l’un de ces deux thèmes. Les textes d’opinion sont plus que bienvenus, tout comme les articles plus objectifs ou informatifs. Constamment à la recherche de contributions, on y considère que chacune d’entre elles permet d’enrichir le contenu du journal.

Les essais et les analyses politiques forment le cœur du journal, mais d’autres initiatives sont toujours nécessaires et pertinentes, comme des bandes dessinées, des nouvelles littéraires, des poèmes, des analyses plus philosophiques, sociologiques, économiques ou encore culturelles, des photo-reportages, des textes d’opinion, des manifestes, des annonces des associations étudiantes ou concernant diverses activités se déroulant à l’UQAM, etc.

Quatre critères fondamentaux

dont le respect conditionnera l’acceptation et la publication de vos textes:

1. La qualité de la langue;
Si la personne qui révise votre texte trouve la tâche trop ardue, à cause par exemple d’une syntaxe déficiente ou d’erreurs de français surabondantes, votre texte risque fort de vous être renvoyé avec une note vous demandant de le retravailler… d’ici la prochaine édition. Le travail de correction est, comme le reste, bénévole, et personne ne vous garantit que votre texte sera révisé à la dernière minute si votre négligence est la cause première du retard!

2. Une certaine dimension critique;
Un texte qui fait simplement rapporter les dires d’une personne interviewée, sans les commenter ou les mettre en rapport avec les faits ou un discours adverse, est quelque peu servile. Un article qui se contente de rapporter un discours ressemble davantage à de la propagande crédule qu’à du journalisme sérieux. Émancipez-vous! Mais évitez les « je pense que », les jugements rapides et les raccourcis douteux…

3. La longueur du texte;
L’article idéal fait 750 mots. Une brève fait entre 100 et 300 mots. Cependant, cela n’est pas une limite absolue; techniquement, un article très intéressant avec beaucoup de contenu pertinent peut aller jusqu’à 1500 mots. Dans ce cas, des sous-titres et une structure impeccable sont essentiels. Quoi qu’il en soit, les formulations les plus concises sont généralement les meilleures.

4. L’originalité!
Il est toujours plus intéressant de lire un texte qui, sur un sujet connu, propose un nouvel angle d’approche, ou qui informe sur des faits ou des enjeux peu médiatisés. Par ailleurs, un texte « banal » ne sera jamais refusé, mais si, devant un problème d’espace, deux articles se disputent une place à la dernière page… bref, vous avez compris!

Trucs et astuces pour faire un [bon] article

Voici quelques conseils et « directives » pour vous guider lors de votre rédaction.

> Privilégier les phrases courtes! Les phrases longues diminuent l’intérêt du lecteur.

> Éviter le plus possible les « on », les « je », les « nous ». Même dans un article d’opinion, il est possible et souhaitable de tenter d’être « objectif », et de ne pas se vautrer dans une subjectivité facile et complaisante, qui s’exclut de toute rigueur.

> Un bon article nécessite une bonne structure.
1. Faites une introduction, qui puisse idéalement être présentée sous forme de « chapeau » dans la version imprimée. (Un chapeau est un paragraphe en italique qui introduit l’article.)
2. Structurez votre développement. Mettez-y des sous-titres.
3. Il est nécessaire de conclure. Sur une note d’ouverture ou de questionnement, c’est toujours bien…

Autres consignes:

…qui, si vous les respectez, vont faire qu’on va vous aimer plus.

> Choisissez un TITRE!

> Joignez-y une image ou une photo! (SANS copyright!)

> Ne mettez pas l’image dans le document. Mettez-la en pièce jointe. Prenez la plus grande résolution possible. Les formats les plus pratiques sont .JPG et .PNG.
¤ Joignez une description de votre photo ou de votre image, telle que vous voudriez qu’elle apparaisse dessous dans l’édition imprimée.
¤ Nommez votre image du même nom que votre article.
>> Exemple: Chocolat.doc + Chocolat.jpg

> Ne faites pas de tabulations au début de chaque paragraphe. Elles seront supprimées.

> Un seul « enter » suffit pour séparer les paragraphes.

 

Faites parvenir vos textes à :

unionlibre@gmail.com

Vous écrivez ? Nous publions !

Conception : Coopérative Molotov 2013 - Propulsé par Wordpress