Garda vous: l’heure juste sur la sécurité à l’UQAM

Volume 10, Numéro 1, 30 mars 2016

Garda vous: l’heure juste sur la sécurité à l’UQAM

Le 29 mars dernier, le Montréal Campus a obtenu un document du Conseil d’administration de l’UQAM qui visait l’octroi d’un contrat de 48 074 730,96$ à la firme de sécurité Garda, contrat d’une durée initiale de cinq ans et pouvant être prolongé deux années supplémentaires (http://goo.gl/I8LXZc). Ce contrat représente, en pleine période de compressions, une importante augmentation des coûts relatifs aux services de sécurité.

Semer le doute : stratégie de gestion de crise de l’UQAM

Comment réagit l’UQAM à la publication de cette nouvelle embarrassante? Les voies officielles restent muettes: on refuse de faire quelque commentaire que ce soit, sous prétexte que l’information ne serait ni officielle, ni publique. Le journal Métro (http://goo.gl/DwpNxm) semble toutefois avoir eu accès à une “source au fait du dossier”. Cette source chercherait à étouffer le scandale en démentant l’information selon laquelle le montant total du contrat serait substantiellement supérieur aux contrats précédents. Le journal Métro, se fiant à cette source, avance que le futur contrat représente des dépenses de “6,9 M$ par année, soit moins que le contrat de 7,2 M$ par année qui est présentement en place”. D’où sortent ces chiffres? Il semble que, pour arriver au résultat désiré, la “source au fait du dossier” du journal Métro a choisi de calculer le contrat actuellement en place sur une durée totale de 5 ans et d’étaler sur 7 ans le futur contrat qui devait être adopté le 29 mars dernier. Les deux contrats ont pourtant une durée totale de 7 ans, taxes incluses.

contrat1    contrat2

Qu’en est-il vraiment? Il est inhabituel que les sources internes à l’administration de l’UQAM demandent l’anonymat afin de défendre le point de vue de la direction. On comprend cependant qu’aucun-e représentant-e de l’UQAM ne veuille associer son nom à une stratégie de gestion de crise qui vise à confondre le public avec des informations tendancieuses.

Faites le calcul

Le dernier contrat octroyé à la firme de sécurité Kolossal totalisait un montant de 36 152 000$ sur une période de sept ans, soit 5,2 M$ par année (vous pouvez consulter le procès-verbal et la résolution de la réunion du Conseil d’administration du 29 avril 2008 qui adopte ce contrat ici:  https://goo.gl/Y1BzRH). La firme de sécurité Kolossal a été achetée en février 2011 par Garda, mais aucune modification du contrat n’a eu lieu, comme en témoignent les procès-verbaux subséquents (http://goo.gl/QraZmi). Ce contrat signé en 2008 était d’ailleurs lui-même jusqu’à 600 000$ par année plus coûteux que le précédent, selon ce même procès-verbal. Il est également 1,7 M$ par année moins coûteux que le futur contrat pour la période 2016-2023, une différence d’environ 12 M$ au total et une augmentation d’environ 33%.

             Contrat 2008-2015                           Contrat 2016-2023                           Différence             
Montant total              36 152 000$              48 074 730,96$                           + 11 922 736$             
Montant par année              5 164 571$                           6 867 819$                           + 1 703 248$             

 

Notons bien sûr que ces contrats de sous-traitance ne comprennent pas les budgets du Service de la prévention et de la sécurité, qui s’élevaient à 709 087$ pour le dernier exercice financier (vous pouvez consulter le budget 2014-2015 ici, page 6 plus exactement: https://goo.gl/pFbWtG), ainsi que le contrat de gré-à-gré supplémentaire de 500 000$ accordé à la firme Gardium à la session d’hiver 2015. Ces budgets ne comprennent pas non plus le projet d’installation de caméras de surveillance, qui avait un coût initial de 2,5 M$ avec des dépenses annuelles d’entretien de 220 000$ (voir le document suivant présenté au CA de l’UQAM le 18 juin 2013: http://docdro.id/JA8Zjbh).

Quand on se compare…

UQAM    
McGill         UdeM         Concordia

Fonds de fonctionnement (2015)
 
417M$  
(source)  
 
773M$
(source)  

759M$
(source)  
 
447M$
(source)

Contrat annuel de sécurité
(source)

6,9M$    

2,46M$  

580 000$  

5,2 M$

% par rapport au fonds de fonctionnement

1,65%    

0,3%  

0,1%  

1,16%

 

Si la direction de l’UQAM veut continuer à nier l’augmentation monstrueuse des budgets de sécurité, elle devra fournir des chiffres clairs et des explications précises, puisque les documents du Conseil d’administration sont on ne peut plus clairs. De plus, elle devra expliquer pour quelle raison les budgets alloués à la sécurité sont de 33% à 1090% plus élevés que les autres universités de Montréal, malgré le fait que l’UQAM doive jongler avec le plus petit budget de fonctionnement (http://montrealcampus.ca/2016/03/plus-cher-quailleurs). Le contrat de sécurité externe de l’UQAM représente environ 1,65% de son fonds de fonctionnement (d’environ 417 M$ lors de l’exercice financier 2014-2015, voir page 40 manuscrite: https://goo.gl/UNfxYZ), beaucoup plus que toute autre université à Montréal. 

Ces chiffres et montants inquiètent en eux-mêmes. Mais ils inquiètent encore davantage alors que la direction de l’université martèle à l’ensemble de la communauté de l’UQAM qu’elle doit baisser la tête et attendre le couperet. Asphyxiés au sein de leurs départements et facultés par les vagues successives de compressions et de coupures, employés-es et étudiants-es pourront néanmoins se réjouir puisque les services servant à assurer leur docilité seront épargnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conception : Coopérative Molotov 2013 - Propulsé par Wordpress