Procès de l’AFESPED: où est la redevabilité?

Volume 10, Numéro 1, 04 avril 2017

Procès de l’AFESPED: où est la redevabilité?

auteur.e.s anonymes

Avant d’attaquer le nœud du problème, une petite mise en contexte est nécessaire. L’AFESPED est poursuivie conjointement avec l’UQAM par un étudiant pour 20 760$ pour avoir empêché l’accès à ses cours lors des grèves de 2012 et 2014.[1] Peu de temps après, l’AFESPED perdait un référendum sur sa représentativité et le dossier de la poursuite tombait donc dans l’oubli.

En regardant attentivement les procès-verbaux du conseil exécutif de l’AFESPED depuis son renouveau, on peut remarquer qu’il n’y a aucune mention de la poursuite et du procès dans ceux-ci, malgré le fait que les audiences du procès soient prévues dans un mois et quelques jours.[2] Sans oublier le 20 000$ budgété dans la case « Frais juridiques » sans que ce montant ne soit expliqué.

Cette situation met en lumière des pratiques toutes plus problématiques les unes que les autres. Premièrement, une volonté de la part de l’exécutif de se placer au-dessus de leur responsabilité de transparence envers les membres de l’AFESPED en ne laissant aucune trace des décisions prises par celui-ci concernant le procès. Deuxièmement, l’exécutif se place au-dessus de son imputabilité vis-à-vis les membres de l’association en essayant par tous les moyens d’éviter qu’on leur pose des questions concernant la gestion du dossier et lorsque des questions sont posées, en prétextant la confidentialité du procès. Troisièmement, l’AFESPED pourrait simplement ne pas avoir de plan concernant la gestion du procès.

L’exécutif actuel a donc des comptes à rendre à ses membres. Plusieurs questions sont actuellement sans réponses. Où en est le dossier? Quelles sont les résultats potentiels du procès? Quelles sont les conséquences possibles pour les membres, l’association et le mouvement étudiant plus largement? Comment peut-on légitimement garder ses membres dans l’ignorance dans un dossier aussi important?

_______________________

[1]http://www.journaldemontreal.com/2015/02/07/un-etudiant-poursuit-luqam-a-cause-des-greves

[2] Les dates de procès sont les 15 au 19 mai et 23 au 25 mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conception : Coopérative Molotov 2013 - Propulsé par Wordpress