top of page
  • Le comité d'accréditation de l'AFESPED de 2015-2016

Un vide à combler

Une republication d’un article dans le Volume 10, Numéro 1, du 26 septembre 2016



Il y a de cela plus d’un an, dans la foulée des mobilisations étudiantes du printemps 2015, les étudiantes et les étudiants de la faculté ont décidé de retirer le privilège à l’Association facultaire étudiante de science politique et droit (AFESPED) de les représenter, faisant d’eux les seuls étudiantes et étudiants sans association facultaire. Aujourd’hui, l’AFESPED, bien trop enthousiaste pour rester morte, a entrepris un grand travail afin de retrouver la confiance de ses membres. Chroniques d’un phénix en devenir.


Qu’est-ce qu’une association étudiante facultaire ?


Une association étudiante facultaire, comme son nom l’indique, vise à regrouper toutes les étudiantes et tous les étudiants d’une même faculté. Dans le cas de l’AFESPED, il s’agit de la Faculté de science politique et droit. Les associations étudiantes facultaires visent la promotion et la défense des intérêts sociaux, académiques culturels et politiques de leurs membres, autant au sein de l’université que sur la scène nationale, et ce, par le biais de la démocratie directe.


Les étudiantes et étudiants de la faculté sont également représenté-e-s par des associations étudiantes modulaires, qui s’occupent de l’organisation de la vie étudiante et de la défense des leurs droits et intérêts au niveau de chaque programme d’étude. Dans notre faculté, on retrouve l’AED, l’AEMSP, l’ABICEP, l’AECSD et l’AECSSP. [L’AECSD et l’AECSSP ont fusionné depuis pour former l’AECSSPD.]


Pourquoi une association étudiante facultaire ?


La pertinence d’une association étudiante facultaire tire d’abord sa source des structures mêmes de l’UQAM. En effet, celle-ci est entièrement organisée sur un modèle facultaire, prévoyant des sièges sur plusieurs comités décisionnels à des représentantes ou représentants facultaires. Sans association facultaire, il devient extrêmement problématique d’élire des représentantes et représentants qui seraient redevables à l’ensemble des étudiantes et étudiants de la faculté. Une majorité d’associations étudiantes modulaires ont d’ailleurs convenu de ne nommer personne sur ces comités jusqu’au retour d’une association étudiante facultaire.


Une association étudiante facultaire, c’est également un grand catalyseur pour tout ce qui touche la vie étudiante. En centralisant certaines ressources financières et logistiques, l’association peut appuyer différents projets et initiatives étudiantes. Des groupes tels que ProBono UQAM, ou encore l’atelier de réparation de vélo communautaire BQAM, recevaient annuellement une subvention de l’AFESPED. La disparation de notre association facultaire a donc eu pour conséquence de précariser ces groupes dans leurs activités.


L’UQAM, c’est grand, mais les associations facultaires visent encore plus grand. Elles représentent leurs membres au niveau national, c’est-à-dire qu’elles s’assurent de faire avancer la condition étudiante dans la société civile. C’est d’ailleurs par le biais de l’AFESPED que les étudiantes et les étudiants de la faculté ont pu livrer un combat victorieux contre la hausse des droits de scolarité de 1625 $ prévue par le gouvernement Charest en 2012.


Finalement, la disparition de l’AFESPED a causé une surcharge de travail aux associations modulaires, leurs exécutantes et exécutants devant assumer le vide qu’a laissé derrière elle l’AFESPED. Pensons, entre autres, à la gestion des assurances collectives, qui s’est considérablement complexifiée depuis la disparition de l’AFESPED.


Et maintenant ?


Suite à un sondage mené au courant de la session d’hiver passé, un comité de l’AFESPED a rédigé une proposition de nouvelle charte pour l’association, visant à s’assurer que la nouvelle structure de l’association soit conforme aux préférences de ses membres. Nous proposons entre autres d’encadrer les votes de grève (prévoyant un processus de référendum automatique pour toute grève de plus d’une journée), et de renforcer le rôle des associations modulaires.


Toutefois, le dernier mot vous revient. La charte devra être adoptée en Assemblée générale, où vous serez appelé-e-s à voter et apporter des modifications au projet. Cette assemblée est convoquée le jeudi 29 septembre (2016), 12 h 30. Vous trouverez toutes les informations pertinentes sur le site web afesped.org, ainsi que sur notre page Facebook AFESPED-UQAM. Nous espérons vous y voir en grand nombre !


S’enclenchera ensuite un processus référendaire, où vous serez appelé-e-s à vous prononcer sur votre volonté d’être représenté ou non par l’association. Ne manquez pas cette opportunité d’ouvrir les possibles !

Comments


bottom of page