top of page
  • Émile Brassard

SETUE qu’on s’appauvrit ?

Dernière mise à jour : 29 avr. 2023



La convention collective 2020-2024 du Syndicat des étudiant-e-s employé-e-s de l’UQAM (SÉTUE) ne permettra pas de contrer l’inflation actuelle. Ainsi, nous, employé-e-s étudiant-e-s de l’UQAM, semblons voué-e-s à nous appauvrir dans les prochaines années.


Comme on peut le constater au graphique 1, les gains salariaux de la grève générale illimitée de 2015 ayant menée à la convention collective de 2016-2019 semblent voués à néant pour les étudiant-e-s de 2e et de 3e cycle. En fait, les employé-e-s étudiant-e-s de l’UQAM aux cycles supérieurs seront plus précaires en 2024 qu’en 2009, leurs salaires réels – qui tient compte de l’inflation – ayant considérablement diminué. De même, l’évolution salariale issue de la convention 2020-2024, signée en 2022, constitue également un appauvrissement, et ce, pour tous les cycles d’études.


Graphique 1 : Évolution des salaires horaires réels des auxiliaires d’enseignement et de recherche de l’UQAM

Les données sont tirées des conventions collectives du SÉTUE¹. Le calcul des salaires horaires en dollars constants est réalisé à partir de l’IPC de la région métropolitaine de Montréal². Les IPC de 2023 et de 2024 sont calculés sur la base de la moyenne de la croissance de l’IPC des cinq dernières années, soit 3%.

D’ailleurs, les indices des prix à la consommation (IPC) utilisés pour le calcul des salaires réels de 2023 et 2024 constituent une projection basée sur la moyenne de la croissance de l’IPC des cinq dernières années. Cette croissance des cinq dernières années est en moyenne de 3% pour la région métropolitaine de Tiohtià:ke/Montréal. Or, l’inflation a été de 6,6% en 2022 pour la région. Si cette hausse de prix se maintient, la baisse des salaires horaires réels sera pire que prévu.


En outre, les salaires des employé-e-s étudiant-e-s de l’UQAM sont peu reluisants comparativement à ceux d’autres universités de Tiohtià:ke/Montréal.

En fait, on constate que les salaires des auxiliaires d’enseignement sont considérablement plus faibles à l’UQAM et à l’Université de Montréal par rapport ceux de l’Université McGill et de l’Université Concordia. Une différence de 8,80$ de l’heure entre les salaires au 2e cycle de l’UQAM et McGill ; de 4,77$ entre ceux de l’UQAM et Concordia! Bien que ces différences se réduisent au 3e cycle, celles-ci demeurent considérables.


Graphique 2 : Salaire horaire des auxiliaires d’enseignement en 2022³


D’ailleurs, il est particulier de noter que les universités qui offrent les mêmes salaires - peu importe le niveau d’études - ont des salaires absolus plus élevés. Il semble que négocier les salaires en fonction du cycle d’études n’a pas constitué une stratégie gagnante pour les syndicats des étudiant-e-s employé-e-s de l’UQAM et de l’UdeM.


Enfin, les salaires horaires des employé-e-s étudiant-e-s de 2e cycle de l’UQAM sont inférieurs à la médiane des assistant-e-s d’enseignement et de recherche postsecondaire de l’ensemble du soi-disant Québec. En effet, en 2023, les premiers/premières touchent 24,87$ de l’heure alors que le salaire médian de cette profession est de 26$ de l’heure⁴.


En bref, en vue de la négociation collective au SETUE, qui pourrait commencer dès octobre 2024, il semble impératif de se préparer en termes de mobilisation pour exiger des augmentations salariales qui nous permettent, d’une part, de faire face à l’inflation et, d’autre part, de rejoindre les salaires des étudiant-e-s des universités anglophones de Tiohtià:ke/Montréal.



¹ Convention collective intervenue entre l’Université du Québec à Montréal (UQAM) (employeur) et l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), de l’UQAM (SÉTUE), 2005; 2009; 2016; 2022. Pour consulter les conventions collectives, voir https://www.corail.gouv.qc.ca/.

³ Convention collective intervenue entre l’Université du Québec à Montréal (UQAM) (employeur) et l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), Syndicat des étudiant-e-s employé-e-s de l’UQAM (SÉTUE), 2022; Convention collective entre l’Université McGill et l’Association des étudiantes et étudiants diplômé-e-s employé-e-s de McGill, 2020; Université Concordia, New rates, in effect as of June 2021, 2021; Convention collective intervenue entre l’Université de Montréal et le Syndicat des étudiant-e-s salarié-s de l’Université de Montréal (SÉSUM) / Alliance de la fonction publique du Canada – FTQ, 2017.

⁴ « Assistants / assistantes d’enseignement et de recherche postsecondaire », dans Explorer des métiers et des professions, 27 mars 2023.


bottom of page