top of page
  • Alix

Dare to care


Se reconnaitre dans le visage des autres nous amène à ressentir des émotions enivrantes et complexes qui parfois nous permettent de dépasser notre socialisation. Et quand ce parfois ne suffit plus à nous faire sortir de nos encrages, on atteint une impasse frigid. Cette zone bien morte où l’on arrive plus à saisir qu’un désir assouvi porte conséquence. Il semble donc important d’en rappeler les règles du jeu.


1st base: Kissing


Quand la tension monte et que les corps se rapprochent : avec ou sans langue, il y en a pour tous les gouts.

2sd base : Caressing

Jusque là, tout va bien ?


— Oui !

— Parfait, on continue.


Dans une entente mutuelle, deux amants s’apprivoisent.


3rd base: Hand stimulation and oral


— Est-ce que je peux ?

— Oui, oui, oui.


L’excitation grimpe à tout rompre.


4th base: Intercourses


— Qu’est-ce que tu as envie ?

— Down pour du doggy !


Dans un sentiment d’extase, les participant-e-s poursuivent leurs ébats.


Jusque là, tout va bien, du moins on l’espère (finger cross).


Lorsque la douceur laiteuse de l’un se retrouve dans l’autre, à qui la faute ? On vous dira que c’est à moi, à nous.

À nous de connaitre les fluctuations de notre cycle qui selon nos états d’esprit peut-être chambouler à tout rompre. À nous puisque nous devons être si « fière » des luttes féministes qui nous précèdent. À nous de craindre pour notre futur lorsque le mois prend fin. À nous la charge de devoir l’annoncer, mais surtout de devoir vous supporter lorsque vous paniquez. À nous de partager notre corps avec se nous que nous avons créé. À nous d’en sentir la douleur lorsque ce dernier nous quitte. À nous de le crier de chagrin pour le temps qui le faudra sans toutefois être compris-e-s. À nous au fils du temps de compter les années qu’iels auraient eues.


C’est donc avec une lourdeur supplémentaire que nous nous laissons guider par le plaisir et que nous nous donnons à ses ébats.


Comentários


bottom of page